Yellowstone 2013: Récit de voyage 10/11, lundi 27 mai

C’est notre avant dernier jour à Denver et nous reste une mission à remplir: écrire les cartes postales, pour les envoyer, comme à notre habitude, depuis l’aéroport. On profite donc de la matinée pour écrire les cartes, en regardant MTV. On a passé plus de temps sur MTV qu’à écrire nos cartes au final!

Pour le déjeuner, on décide de rester dans l’ambiance locale et d’aller chez Hooters. C’est un fast-food où les plats sont plutôt appétisants, mais cette chaîne n’est pas mondialement connue pour la qualité de ses plats, mais plutôt pour les petites tenues oranges de ses serveuses! Petite déception, on ne sait pas si c’est pour le Mémorial Day ou si la chaîne a simplement fait évoluer les tenues, mais les filles ne sont plus en mini-short et brassière orange, mais en noir. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce fast-food n’a rien à voir avec un club sordide  où les filles sont en petite tenue, en fait, c’est un lieux où on vient manger en famille ou entre amis, le tout en regardant les match de plusieurs sports, sur l’un des nombreux écrans plats disposés dans toute la salle. L’ambiance y est plutôt très décontractée, un peu comme dans un pub. Les américains étant très puritains, les serveuses, sélectionnées en grande partie pour leur physique, ne se font pas mettre la main aux fesses, comme ce serait certainement le cas dans un pays latin. Ce sont simplement des serveuses qui doivent récolter un pourboir plus conséquent que chez Wendy’s!

On continue notre périple shopping, pour ramener des cadeaux aux parents. Comme c’est un jour férié, toute les boutiques ne sont pas ouvertes et la mission devient très compliquée, mais au final, on arrive à trouver notre bonheur.

On dépose nos achats à l’hôtel et on ressort vers 20h pour aller au 1 Up. Il s’agit d’une salle de jeux dans le centre de Denver. On nous demande une pièce d’identité pour rentrer dans la salle. On n’a pas l’habitude de ce genre de contrôle en France où un simple regard suffit pour estimer votre âge. On a tous les deux la trentaine et, même si on fait plus jeune que notre âge, on aurait du mal à se faire passer pour des jeunes de moins de 21 ans! On descend un escalier tristounet pour attérir dans un hall sombre, . On décide de faire un arrêt aux toilettes avant d’entrer dans la salle de jeux et rien que là, le dépaysement est total! La pièce est entièrement peinte en noir, et tous les murs et portes sont recouverts d’inscriptions, mots doux ou vulgaires, ou encore numéros de téléphones. Cette pièce, si elle n’avait pas cette fonction, pourrait être une vraie oeuvre d’art, concentrant les idées et pensées éphémères de la jeunesse de Denver.
La salle est bien évidement hors normes: il y a une dizaine de flippers (qui est la raison première de notre venue), trois skee-ball, de nombreux jeux vidéos et un Jenga géant dans la cour. Au milieu de tous ces jeus, il y a un bar et on décide de prendre un verre pour s’amuser pleinement. On demande un Mojito mais la serveuse nous dit qu’elle n’a pas de menthe: ça limite sacrément les coktails. On prend donc une Téquilla Sunrise mais, vu le peu d’alcool qu’il y avait dans le verre, on aurait pu se contenter d’un simple jus d’orange-grenadine! On se dirige ensuite vers les flippers, délaissés par les autres joueurs au profit des jeux vidéos. Tant mieux, on pourra jouer à volonté! On doit être les plus vieux de la salle mais on s’amuse bien, c’est tout ce qui compte!

Je décide d’essayer le skee-ball. Il s’agit de lancer une balle dans un trou et, en fonction de l’emplacement du trou, cela rapporte plus ou moins de points. Ce n’est pas comliqué mais ce n’est pas non plus très prenant comme jeux!

Publié dans Arcade et flipper, Colorado, Denver, Shopping, Voyage Tagués avec : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*