Yellowstone 2013: Récit de voyage 9/11, dimanche 26 mai

Pour le petit-déjeuner, nous profitons de la machine à gaufres dont on maîtrise parfaitement l’utilisation maintenant! C’est toujours aussi bon.

On profite de ces derniers jours sur Denver pour faire du shopping car on n’a pas vu beaucoup de boutiques sur Yellowstone. Il y a plusieurs grandes galeries commerciales autours de Denver, on décide de les faire sur les deux jours. En premier on se rend au Meadows Malls (Malls signifie galerie commerciale). Il fait très chaud et les gens sont habillés de manière très décontractée: short, tongs, tee-shirt débraillés et ils rentrent dans des boutiques très chères sans même attirer le regard des vendeuses. Par manque de linge et ampoules au pieds dues à nos longues marches, nous sommes aussi en short et tongs mais, contrairement à eux, cela nous mets plutôt mal à l’aise au début, puis après, on s’habitue. D’autant plus que l’on a rien à cacher, on a pas le ventre qui ressort sous le tee-shirt ou encore la cellulite qui ressort sous le short. Il est possible de s’habiller quelle que soit sa taille: un mini-short stretch en taille 50 ne semble pas poser problème!

On profite de ce séjour pour renouveler notre stock de jeans levis. Ludo en achète trois à moins de 40 dollars et moi j’ai un peu plus de mal à trouver: j’en cherche un blanc, coupe droite et c’est vraiment la perle rare, à croire que tout le monde ne porte que des skinny! Bref, le mien est très bien taillé et du coup beaucoup plus cher: 70 dollars, mais ça reste moins cher qu’en France!

On s’arrête déjeuner dans un restaurant italien, le Brio Tuscane Grill. Côté déco, ça ressemble un peu au Bistrot Romain, encore plus classe. Pour la première fois depuis le début de notre séjour, on voit des gens bien habillés et on se sent un peu ridicule dans ce restaurant mondain en short (mini-short pour moi!). Vu le décor, on s’attend à manger une excellente cuisine italienne, mais … tout est dans le décor, le chef n’a jamais dû mettre les pieds en Italie. On a des plats énormes avec une minuscule quantité de pâte à l’intérieur, le tout noyé sous une sauce tomate style Panzzani, à laquelle ils ont du ajouter deux ou trois épices histoire de la faire paraître “maison”. Quant à la viande, on l’a vainement cherchée dans l’assiette, pensent-ils que les italiens sont végétariens? Et, toujours pour rester dans le haut de gamme, ils nous ont envoyé le serveur pour nous proposer du parmesan. Donc le serveur arrive avec un charriot (il faut au moins ça pour servir le parmesan, c’est très lourd!) sur lequel sont posés le parmesan et une râpe à fromage. On décide d’en prendre et il nous en donne au compte-goutte, à croire qu’ils vont faire faillite si on en prend trop!
En résumé, le restaurant italien, même si c’est une cuisine très simple, meiux vaut l’éviter aux Etat-Unis!

On rentre déposer nos achats à l’hôtel et on repart voir un concert au Red Rocks Amphitheatre. Il s’agit d’une immense salle de concert en plein air, au milieu des rocheuses. De très grands groupes sont venus jouer sur ce site, comme U2, les Beatles… Nous, on vient voir un groupe country (on n’avait pas le choix, c’était le seul concert pendant notre séjour sur Denver) et on ne regrette absolument pas, on a pu voir l’Amérique à l’état pur! En fait, il y a plusieurs groupes, Randy Rogers Band et Casey, Donahew Band, Stoney Larue et Wade Bowen. On craignait que le concert soit un peu ringard et qu’il n’y ait que des personnes agées mais ne fait, il y a beaucoup de jeunes.
Les hommes portent des jeans avec des gros ceinturons, des bottes de cowboys et des chapeaux et les femmes des mini-short en jean ou des mini-robes, avec des bottes, et un chapeau. C’est très dépaysant! Autour du parking, avant de rejoindre un chemin permettant d’accéder aux gradins, on aperçoit des antilopes, qui observent de loin tout ce remue-ménage. Pour accéder aux gradins, il faut longer une chemin très raide (apparement, il n’y a pas d’accès pour les handicapés), très long, le tout sous un soleil de plomb. On arrive en haut du chemin, un peu essouflés, et on doit se faire fouiller avant d’arriver sur les gradins. Puis on accède enfin à la salle de concert, qui est magnifique. On est en hauteur, en pleine nature, au mileu des rocheuses. La salle est ouverte, on voit la nuit tomber petit à petit. Comme c’est une salle ouverte, on peut facilement se déplacer. Les gens n’arrêtent pas d’arpenter les escaliers pour aller se chercher de la bière ou des hot-dogs. La queue aux stands est incroyablement longue. Les chanteurs sont acceuillis comme des grandes stars par les spectateurs. Finalement le spectacle est très bien, très typique.

Publié dans Colorado, Concert, Denver, Récit, Shopping, Voyage Tagués avec : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*